Paranoïa de Melissa Bellevigne

Aujourd’hui, je vais vous partager mon avis sur le premier roman de Melissa Bellevigne dont voici le synopsis:

Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent en périphérie de Paris. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, internée pour paranoïa et hallucinations, enceinte de cinq mois et qui refuse de s’alimenter. Dès leur première entrevue, la jeune femme qui se dresse face à elle fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions professionnelles et personnelles. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence invisible d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. À mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité semble s’éloigner.

En choisissant ce livre comme lecture, je n’avais pas d’attente particulière. Bien sûr je connais l’auteur comme étant blogueuse mais je ne me suis pas arrêtée à cela. J’ai d’abord pensé à l’auteur, et le timing a fait que ce roman était sorti en poche, je venais de finir un autre bouquin, donc ni une ni deux je l’ai commandé.

Dès le début, j’ai accroché au style d’écriture très fluide. Je n’ai pas été dérangée par le fait que plusieurs narrateurs se retrouvent à partager l’histoire. Au contraire c’est bien mené, par rapport à d’autres livres où je me perdais dans qui disait quoi. Au fil de ma lecture, j’ai eu du mal à lâcher le livre, si bien que je l’ai terminé en un temps record pour moi. Je ne crois pas avoir déjà lu un livre aussi vite, c’est vous dire. Page après page, je n’arrêtais pas de me dire « allez c’est la dernière après dodo » mais pas moyen, à chaque fois je continuais encore et encore. Je voulais tellement savoir ce qu’il se passait après. L’auteur a su me captiver, l’histoire est très prenante.

Néanmoins, quelques petits détails m’ont un peu chiffonné mais n’est-ce pas pour pinailler un peu? Oui et non. Il faut avoir un petit sens critique de temps en temps, sans pour autant démolir le livre comme j’ai pu le voir sur certains sites! ça serait d’ailleurs hypocrite de ma part puisque comme je vous le disais avant, je l’ai vraiment apprécié.

(Attention minis Spoilers dans la partie qui suit)

Le livre se nomme Paranoïa, mais je ne suis pas certaine que ça soit vraiment ce dont souffre Judy. Et c’est là je pense que le bas blesse un peu. Les termes psychologiques ne sont pas forcément employés à leur juste valeur, mais bon ce n’est qu’un détail, je ne suis pas psy après tout!

De plus, la relation Judy-Lisa me manque beaucoup vers la fin. On sent qu’une complicité née au début et puis après chacune raconte son « passage » et il n’y a plus d’interactions entre elles, c’est bien dommage (sauf à la fin et encore c’est très light).

Concernant la condition d’Alwyn, ça m’a fait beaucoup pensé à Léo dans la série Charmed. Si vous avez déjà lu le livre, vous comprenez peut être de quoi je veux parler.

Enfin dernier point qui m’a un chouïa horripilé: Lisa et son gros melon! J’entends par là qu’elle semble être la meilleure psy, et qu’elle a bien pris la grosse tête. Genre les autres psy sont incompétents et c’est un petit peu énervant. Surtout qu’elle n’est même pas foutu de régler les problèmes dans sa propre vie.

Bref, à part ces quelques petits détails, je vous conseille vraiment ce livre!

One Reply to “Paranoïa de Melissa Bellevigne”

  1. J’hésitais depuis quelques temps à choisir ce livre, comme je te le disais sur Twitter. Mais ton avis me donne envie de le lire car il a piqué ma curiosité (surtout quand tu parles de Léo :-P). Et puis, surtout, ce qui a achevé de me convaincre, c’est quand tu dis que tu l’as lu en un temps record et que c’est rare pour toi. Ca signifie que l’écriture est fluide et agréable à découvrir, et ça, j’adore ! Bref, si je craque, c’est de ta faute 😛 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.