La reconnaissance du Handicap

Il y a quelques temps, je vous parlais de la maladie de Crohn dont je suis atteinte depuis 10 ans maintenant. Vous pouvez d’ailleurs retrouver l’article ici : Maladie de Crohn, Kézako?

Toujours en lien avec cet article, je vais vous parler aujourd’hui d’une démarche que je suis en train d’entreprendre auprès de la MDPH, Maisons départementales des Personnes Handicapées.

Il y a quelques temps, lors d’une visite médicale, le Médecin du travail m’a conseillé de faire une demande de RQTH, reconnaissance de la qualité du travailleur handicapé.

Sur le coup, j’ai été surprise et un peu sur la défensive aussi. Pourquoi faire cette demande? Je ne suis pas handicapée. Je me sens bien même si je fatigue peut être plus vite que la moyenne, mais je suis loin d’être handicapée.

Alors j’ai laissé ça de côté. Puis quelques mois plus tard, j’en ai parlé à mon médecin généraliste qui me suivait depuis que je suis née. C’est là que j’ai compris l’utilité de la chose.

Alors, non je ne suis pas handicapée, enfin je ne me considère pas tel quel, mais le handicap n’est pas forcément quelque chose de visible. En fait, dans la plupart des cas, il ne l’est pas.

Ça cogite dans ma tête, et pas qu’un peu. Déjà il faut le temps d’accepter le mot « handicap ». En quoi puis-je être handicapée avec le Crohn? Pour ma part, c’est surtout lié à ma forme physique, il y a des jours où tout va bien et des jours où je me sens comme une mémé de 80 ans, j’ai du mal à bouger, j’ai pas beaucoup de forces, mais je me fais violence quand même, ne serais-ce que pour mes 2 enfants et mon mari. C’est cet état de fatigue général (à l’heure actuelle), qui pourrait me donner le statut de RQTH.

Il a d’abord fallu accepté cet état, puis ce mot et finalement comprendre que je pourrais en avoir besoin, un peu plus tôt que je ne l’aurais cru…

Je peux vous dire qu’aujourd’hui, j’ai accepté le fait que je puisse souffrir d’un handicap et j’ai entamé le processus pour être reconnue comme travailleur handicapé. Bon, en fait, j’ai rempli le dossier, il me reste le certificat de mon médecin à obtenir, puis je devrais aller voir le médecin du travail qui doit aussi déposer son avis sur mon dossier avant de transmettre tout ça à la MDPH.

J’y vais par étape, petit à petit, doucement mais surement. Et je vous tiendrais au courant de la suite des aventures…

One Reply to “La reconnaissance du Handicap”

  1. La société actuelle fait qu’être considéré comme ayant un handicap est dérangeant. On a peur du regard des autres sur soi, peur de ce que ça peut signifier, etc…
    Mais, comme tu le dis, beaucoup de handicaps ne sont pas visibles et la « palette » (si je puis dire) des handicaps est assez variée (qu’elle touche les sens, le cognitif ou autre).
    Je te souhaite bon courage dans tes démarches qui, j’en suis sûre, aboutiront au mieux pour toi, de toute façon.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.